Portail officiel ARTémis en fédération Wallonie-Bruxelles

facebook
twitter
googleplus
favoris
imprimer
envoyer

ARTémisARTémis

Musée royal de Mariemont

Le Musée royal de Mariemont, situé dans un parc remarquable, possède des collections extrêmement variées, représentatives des grandes civilisations du monde méditerranéen et d’Asie, illustrant l’archéologie et l’histoire du Hainaut, ainsi qu’un ensemble rare de porcelaines de Tournai, une Réserve précieuse riche d’ouvrages et d’autographes d’exception mais aussi de créations plus contemporaines.

Le Musée royal de Mariemont, seul établissement scientifique muséal de la Fédération Wallonie-Bruxelles, est abrité dans un bâtiment conçu par l’architecte namurois Roger Bastin (1913-1986) au sein d’un parc à l’anglaise de 45 hectares. Cet ensemble constitue le « Domaine de Mariemont ».

Ses collections particulièrement riches permettent de faire se côtoyer, dans une scénographie contemporaine, des œuvres des civilisations antiques du pourtour méditerranéen  – Grèce, Rome, Égypte-Proche-Orient – et des objets des civilisations d’Extrême-Orient – Chine, Japon, pays sinisés. Le Hainaut est également mis à l’honneur à travers l’archéologie et l’histoire régionales – de la préhistoire à nos jours ; sans oublier la porcelaine de Tournai dont Mariemont présente un ensemble admirable, le plus représentatif de la production de cette manufacture. En outre, le Musée possède une collection tout à fait exceptionnelle d’autographes, de livres précieux ainsi que de livres d’artistes, à découvrir lors de fréquentes expositions.

La promenade dans le parc, reconnu comme le premier arboretum du Hainaut, est l’occasion d’admirer de nombreux bronzes monumentaux dont un exemplaire des Bourgeois de Calais de Rodin et un site japonisant autour d’un grand Bouddha Amida. On y découvre également des témoignages du passé prestigieux de Mariemont – pavillon de chasse de Marie de Hongrie devenu résidence des gouverneurs généraux des anciens Pays-Bas du Sud –, comme les ruines de l’ancien château de Charles de Lorraine perdues dans la verdure.

Le Domaine de Mariemont est indissociable de Raoul Warocqué (1870-1917), le richissime industriel et homme d’affaires qui le légua à l’État belge. Ses choix de collectionneur ont déterminé les grandes orientations du Musée de Mariemont et apporté à ce dernier nombre de ses principaux « trésors ». Les conservateurs qui se sont succédé depuis 1934 ont veillé à compléter, étudier, valoriser ses collections. Le château qui abritait celles-ci, construit pour l’arrière-grand-père de Raoul Warocqué et très endommagé par un incendie en 1960, a laissé la place à la construction actuelle depuis 1975.

Le Musée royal de Mariemont continue de s’enrichir notamment grâce à des dons et des legs ; des objets précolombiens ont ainsi rejoint nos collections, ouvrant celles-ci vers le continent américain.